Tue. Jul 5th, 2022


Natalya est apparue dans “Wilde On” cette semaine où on lui a demandé si elle aimerait travailler en tant que productrice ou agent lorsque sa carrière sur le ring serait terminée.

“Je ne pense pas,” dit-elle.

“C’est marrant parce que genre, il y a quelques personnes, mon mari par exemple, on lui a toujours dit qu’il allait être producteur un jour parce qu’il est très doué. Il est comme un savant de la lutte. Je suis tellement partial, mais comme, il est vraiment comme un génie quand il s’agit de la façon dont il voit un match et une vision et il fonde une grande partie de sa psychologie de lutte sur la NBA, croyez-le ou non, comme sur la façon dont ils jouent leurs jeux . C’est vraiment cool.”

“Cette année à Survivor Series, il a produit 1/3 de l’émission. L’année dernière à WrestleMania, il a fait 52 heures de répétitions et quatre matchs féminins, et il avait tout comme dans sa tête. Il est tellement bon dans ce qu’il fait.

«Pour moi, je ne me vois pas être un producteur en soi, mais je fais aussi partie de ces types de personnes à qui on ne dit jamais jamais. J’aime aider les gens mais j’aime aussi être devant la caméra. J’aime parler. J’adore héberger des choses. J’adore être sur Total Divas. C’était tellement amusant et j’aimerais toujours faire quelque chose comme ça ou faire de la télé-réalité. Ma sœur et moi faisons une émission amusante sur YouTube.

“Je ne suis pas le meilleur pour tenir la bougie pour quelqu’un d’autre et ensuite ne pas être devant la caméra parce que j’ai l’impression que je n’en suis pas encore là dans ma carrière et je ne sais pas vraiment si j’ai la patience de être producteur. Ils occupent les emplois les plus difficiles de toute l’entreprise. Nos producteurs de la WWE sont tellement méconnus. Ils n’obtiennent pas toujours le crédit qu’ils méritent », a-t-elle poursuivi.

“Vous voyez quelqu’un comme Adam Pearce, c’est un directeur général de la série, mais il gère également beaucoup de choses dans les coulisses que personne ne voit même. Il forme les gens pendant la semaine. Il travaille RAW. Il travaille à SmackDown. Beaucoup de nos producteurs sont sur la route six jours par semaine. C’est vraiment, vraiment difficile et vraiment difficile parce qu’ils n’obtiennent pas toujours une figurine. Ils ne sont pas toujours dans un jeu vidéo. Ils ne sont pas toujours sous les projecteurs. Ils sont les premiers dans le bâtiment et les derniers à partir. Si quelque chose ne va pas, ils doivent parfois le gérer. C’est beaucoup. Alors je ne sais pas. Je suis trop égoïste pour être producteur.

Si vous utilisez une partie des citations de cet article, veuillez créditer “Wilde On” avec ah/t à WrestlingNews.co pour la retranscription.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.